Véritable moteur pour l’innovation, les starts up ont un impact direct sur l’économie. Ces “nouveaux entrants” sur le marché peuvent rapidement devenir de véritables mastodontes, mais pour cela, ils ont besoin de trouver des financements judicieux et de développer leur notoriété. Jusqu’à ce jour, les salons et autres évènements professionnels étaient d’excellents moyens pour présenter leurs projets, démontrer l’efficacité des produits, convaincre des business Angel et donc parfaire à ces objectifs.  

Des Salons 100% en ligne 

Depuis la pandémie de COVID 19 qui a fait plusieurs millions de morts dans le monde à ce jour, l’idée de distanciation sociale se voit standardisée. Les Salons, qui doivent leurs succès à l’idée de contact humain, et de marketing expérientiel ont dû se réinventer et se concentrer uniquement sur un contact en ligne.  Plutôt déstabilisant à la fois pour les entreprises et le public, les sensations sont différentes, les projets sont noyés dans la masse avec pour seule distinction un logo accompagné d’une courte description. Le parfait exemple pour illustrer cela est le Consumer Electronics Show 2021 de Las Vegas qui a été pour la première fois de son histoire une édition 100 % digitale. Ce salon mythique consacré à l’innovation technologique se tient chaque année depuis plus de 50 ans à Las Vegas et réunit en général plus de 4 500 exposants et plus de 200 000 visiteurs. Cette année Business France, l’agence publique qui fédère traditionnellement une grande partie de la délégation des startups de l’Hexagone, avait prévu la participation de 113 jeunes pousses au CES contre plus de 150 l’an passé. Pour nombre d’entre eux, le format numérique n’a pas été envisageable bien que l’emplacement virtuel sur le site du CES était 10 fois moins couteux qu’un emplacement physique traditionnelCette diminution significative c’est largement fait ressentir puisqu’au final seulement 1 700 exposants au total ont participé à cet e-évènement. 

 

L'attachement au Marketing expérientiel lors des salons

Ces dernières années, les salons étaient devenus pour les marques et pour le public un véritable lieu de rencontre. Les Salons permettent aux entrepreneurs d’être entièrement transparents et d’avoir une communication directe et franche. Le visiteur peut rester en permanence captivé lors de ses découvertes, et en garder plus facilement une expérience positive ou négative.  De plus, de nombreux outils marketing ont fait de ces évènements de sensationnelles attractions. L’émotion du visiteur est plus facilement stimulée lorsque tous ses sens lui apportent de l’information. Les visiteurs ont la possibilité de participer à des conférences et ateliers animés sur écran géant. Les organisateurs proposent des parcours prédéfinis en réalité augmenter via l’utilisation du smartphone.  Les exposants font leur promotion sous forme de divertissement, afin d’animer les visiteurs et alimenter leur base de données.  La technologie a accéléré les évolutions en matière de robotique. PEPPER le robot guidefait son apparition dans les salons. Cette interaction éveille la curiosité du public, qui communique bien souvent pour la première fois avec une machine. 

Les salons ont été contraints d’accélérer leur transition vers le tout numérique plus vite que prévu. Les moyens actuels mis en œuvre ne sont pas encore totalement adaptés pour permettre une visibilité optimale des jeunes pousses. L’évolution des technologies et les techniques de présentation en ligne vont continuer à évoluer pour permettre toujours plus de réalité et de sensation aux visiteurs en ligne. Actuellement la Visio, est la solution la plus utilisée pour faire face à cette crise sanitaire. Le manque d’interaction force aujourd’hui les exposants à captiver leur audience sur de nouveaux supports.  La réalité virtuelle ou réalité mixte sera probablement des plus en plus utilisée dans un futur proche. Produisant ainsi moins de contact humain tout en produisant une expérience des sens de plus en plus uniques et inoubliables. 

S'adapter et innover pour l'acceptation des e-salons

Des salons se spécialisent déjà dans ce secteur porteur est envisagent de proposer des stands virtuels et interactifs. Les avantages pour les exposants sont économiques, car bien moins couteux qu’un salon physique ils permettent de réunir un nombre illimité d’exposants, et de visiteurs.  La stimulation de nos 5 sens reste l’ambition suprême de ces nouveaux acteurs. En effet l’ajout de certains dispositifs comme par exemple la réalité Augementé est un atout majeur l’acceptation du plus grand nombre. La société Omni one et Kat Vr De propose des casques qui permettent une véritable liberté de mouvement à 360° et pour aller plus loin encore, avec la possibilité de sentir les odeurs par l’intermédiaire de 3 cartouches intégrées dans le casque VR (société Vasqo). Le toucher et la prise en main d’objets dans le salon virtuel seront aussi possibles. La société TeslaSuite a déjà annoncé la sortie prochaine de ces gants à retour haptique. 

Cependant un des inconvénients majeurs pour le visiteur reste le coût des appareils. En effet le risque de fracture numérique est considérable. Dans la mesure où l’acquisition d’un ordinateur de dernière génération avec une configuration adéquate revient aujourd’hui à plus de 2000 euros.  Il faudra être patient et attendre quelques années pour que le prix de ces installations décroisse grâce à l’évolution technologique.