ELLCIE HEALTHY - LES LUNETTES QUI PRENNENT SOIN DE VOUS

La 5G promet d'être le réseau ultime durant la décennie 2020.

Les opérateurs affirment que la 5G sera le réseau le plus performant.  Sans équivalent sur le marché du réseau mobile. Pour que tout le monde comprenne bien la différence par rapport à notre réseau actuel voici un tableau qui met en évidence la puissance de ce nouveau mode de communication :

La 5G

– Un temps de latence de 2 millisecondes

– Pour un utilisateur au minimum 1 Gb/s en moyenne 

Téléchargement d’un film de 30 GO HD = 3mn 20s

– Efficacité énergétique grâce à un nouveau système d’antennes réseaux.

La 4G

– Un temps de latence de 20 à 40 millisecondes

– Pour un utilisateur, jusqu’à 100 Mb/s                               

Téléchargement d’un film de  30 GO HD = 17mn

 

Grâce à cette nouvelle forme de débit, la transmission d’informations sera beaucoup plus importante avec un temps raccourci. Les téléchargements de films en HD et l’utilisation d’applications gourmandes en réseau ne seront plus un problème.

En plus de ces avantages, la 5G nous offre également des opportunités visant au développement de nos futures sociétés. En effet l’avenir semble s’orienter vers une ‘utra-connectisation’ des objets. Et l’augmentation du nombre d’objets connectés dépend d‘un réseau adapté. C’est-à-dire un réseau capable de supporter l’ensemble de ces connexions. La 4G n’est pas assez efficiente lorsque de nombreux appareils sont connectés simultanément dessus, les fonctionnalités actuelles de nos objets connectés ne sont alors pas poussées au maximum. La 5G sera une révolution pour l’efficience des objets connectés mais aussi pour leurs utilisateurs, avec le développement des assistants vocaux, des voitures autonomes, des smartphones, des domotiques et autres innovations qui ont besoin d’une connexion à très haut débit pour un fonctionnement optimal.  

La démocratisation de la 5G devrait également faciliter le déploiement de nombreux autres secteurs tels que celui de la réalité augmentée et virtuelle, et surtout le domaine de la télémédecine. C’est donc une belle promesse d’avancée technologique pour des métiers qui demandent des transmissions de données complètes, rapides et fiables en temps réels…

Mais la 5G comment ça marche ?

Qu’est qu’une fréquence ?

Avant de s’attaquer au fonctionnement de la 5G il est primordial de définir ce qu’est une fréquence. Les fréquences sont des ondes qui se diffusent dans l’air et qui sont utilisées comme des canaux d’informations. Ces ondes ont comme comme unité de mesure le Hertz.

Source : Orange, le déploiement de la 5G 

Trois bandes de fréquences seront principalement utilisées pour le réseau 5G.

  • 3,5 GHz qui est une fréquence basse et donc possède une zone de couverture très intéressante.
  • LA 5G utilisera aussi la fréquence 400 MHz utilisé actuellement par la 4G.
  • 26 GHz, il s’agit d’une fréquence haute, utilisée actuellement par l’armée, des météorologues et des agences spatiales.  Cette fréquence permettra de fournir un débit aussi rapide que la fibre. Mais cette fréquence à une portée très réduite et s’infiltre mal dans les bâtiments. C’est pour cela qu’un nouveau maillage d’antennes est mis en place avec de nouvelles caractéristiques. Ces antennes cibleront directement les objets qui seront connectés sur le réseau 5G pour fournir une connexion en continue.

A L’inverse de la 4G qui utilisait des antennes qui couvraient un périmètre comme l’on peut observer sur le graphique ci-dessus. Ces nouvelles antennes 5G seront implantées dans le mobilier urbain (arrêt de bus, lampadaires) pour combler au maximum le manque de portée et assurer l’efficacité du réseau.

Un bénéfice au prix de notre santé ?

Cette nouvelle technique de communication engendre certaines questions. La multiplication de ce type d’antennes inquiète les ONG (Organisations non gouvernementales). En effet, Le principale risque de ces antennes et ondes électromagnétiques réside dans l’effet thermique qu’elles produisent. Mais il est encore trop tôt pour affirmer un potentiel danger.  Un communiqué de l’ANFR (Agence nationale des fréquences) stipule que le réseau 5G se tient au-dessous des seuils d’émissions règlementaire.

Mais alors que nous venons à peine de mettre un pied dans le réseau 5G, certains travaillent déjà sur un réseau encore plus puissant celui de la 6G qui devrait fonctionner jusque dans l’espace.  C’est notamment le cas de la Chine qui a réuni 37 chercheurs à l’initiative de ce projet. Comme dit le proverbe on n’arrête pas le progrès !

Sources

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier